Faits Divers National

Affaire Estelle Mouzin : Fourniret mis en examen

C’est ce mercredi que Michel Fourniret a été entendu par la juge Khéris dans le cadre de l’affaire d’Estelle Mouzin. La petite fillette de 9 ans avait été porté disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes en Seine-et-Marne.

Michel Fourniret entendu ce mercredi 27 novembre depuis 14 heures a été mis en examen pour « enlèvement et séquestration suivis de mort ». 
Sabine Khéris, la juge ayant repris cette affaire d’enlèvement, avait demandé que le tueur en série, surnommé « l’ogre des Ardennes » soit encore une fois interrogé suite à de nombreuses incohérences concernant ses dernières déclarations. Déjà condamné à la perpétuité après avoir avoué 11 meurtres précédés de viols d’adolescentes, commis entre 1987 et 2001. Ce dernier, aujourd’hui âgé de 77 ans, souffrirait de la maladie d’Alzheimer et aurait quelques fois des moments d’absence, mais aussi serait « parfaitement conscient, capable de débattre et de répondre » d’après Me Didier Seban, l’avocat de la famille de la petite Estelle. L’expert psychologue, en charge du couple que formait Michel Fourniret et Monique Olivier, le décrit comme étant « un grand manipulateur ».

Une nouvelle déclaration qui détruit l’alibi du présumé coupable

Mais à part les nombreuses incohérences de l’accusé, plusieurs indices le reliaient à l’enlèvement de la fillette. Une camarade de classe de cette dernière avait dressé le portrait-robot d’un homme qui l’importunait trois semaines avant la disparition de son amie. Portrait ressemblant fortement à Michel Fourniret, qui avait, de plus, une camionnette blanche similaire à celle de l’homme que décrivait l’enfant à l’époque. Malgré les tests ADN et des nombreux cheveux retrouvés dans la camionnette de l’homme, aucun ne correspondaient avec la fillette. Ce dernier avait démenti son implication dans cette affaire, en affirmant qu’il ne se trouvait pas en région parisienne au moment de l’enlèvement. Il aurait passé un appel à son fils depuis son domicile Belge, afin de lui souhaiter son anniversaire. Ce dernier n’ayant pas répondu, les enquêteurs avaient confirmé cette excuse en vérifiant le relevé d’appels téléphoniques.

C’est jeudi dernier que son ex-femme, Monique Olivier est venue, face à la juge, détruire l’alibi dont le présumé coupable disposait. Cette dernière a avoué qu’elle était la personne qui avait appelé leur fils, avec le fixe de leur domicile, à la demande de son mari, qui lui, ne se trouvait pas chez eux. 

0 comments on “Affaire Estelle Mouzin : Fourniret mis en examen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :