National Politique

Grève du 5 décembre : Résumé dans le Grand-Est

Plusieurs millions de salariés du public et du privé ont fait grève, ce jeudi, contre la réforme des retraites. Transports, Éducation nationale, hôpitaux, pompiers, policiers, avocats, éboueurs, énergie… La France a tourné au ralenti. Résumé de la journée dans la région Grand-Est.

GRAND-EST

Strasbourg

Manifestants : 9 000 selon la préfecture, 10 000 selon la CGT.

Dans la matinée, plusieurs centaines de cheminots ont voté la reconduction de la grève pour vendredi 6. La manifestation débute aux alentours de 13h30, la place de Lattre (place de la Bourse) est remplie.

Des avocats, des animateurs de centres sociaux culturels, des policiers, des salariés du secteur de la métallurgie, des enseignants, des fonctionnaires, lycéens, des archéologues, des agriculteurs, des cheminots, des pompiers, des jeunes, des Gilets jaunes, des infirmières… Valérie est une infirmière de 52 ans, elle a posé un congé maladie pour venir ce jeudi. Elle témoigne à France 3 : « Cela fait des années qu’on n’obtient rien. et on se fait entuber ! C’est pas facile, ce travail : on a des heures conséquentes, on a de moins en moins d’effectifs, on travaille de nuit… »

Photos DNA / Laurent REA

Nancy

Entre 7 000 et 10 000 manifestants se sont rassemblés jeudi après-midi dans le centre-ville.

La CGT, FO, UNSA, FSU, UNEF se sont retrouvés sur la place de la République devant la gare. Les manifestants étaient mélangés : des cheminots, des policiers, des fonctionnaires, des pompiers, des militants pour le climat, des jeunes, des enseignants ou encore des Gilets jaunes.

La manifestation s’est bien déroulée. La préfecture indique tout de même, que « quelques tensions ont émaillé la manifestation, notamment au niveau de la partie piétonne de la rue Stanislas ». La situation a été rapidement calmée avec l’intervention de la police.

(© Nicolas Zaugra/ Lorraine Actu)

Metz

De nombreux cars déposent des dizaines de manifestants de la CGT ou Gilets jaunes. Tout le monde se regroupe sur le parvis de la gare. Le départ des manifestants était prévu à 14h30 depuis la gare SNCF afin de rejoindre la Préfecture. Il s’élance finalement à 14h50. Il y a très peu de gilets jaunes dans le cortège.

Environ 8000 manifestants selon la Police.

16 h30, la manifestation s’est déroulée dans le calme et se termine.

Photo RL / Maury Golini

Reims

Dans la foule présente, des étudiants, des gilets jaunes (très peu), des retraités. Environ 5 000 personnes défilent. Enseignants, pompiers, personnels hospitaliers… Ils étaient tous dans la marche. Comme dans beaucoup de villes, il n’y a jamais eu autant de monde depuis 2010, avec la réforme des retraites de l’ère Sarkozy. Ce sont les pompiers qui ont ouvert la marche. Ils étaient une centaine à manifester. Le cortège a débuté vers 10 h de la maison des syndicats. Environ 10 % des manifestants étaient cheminots.

Marthe est jeune professeure. Mère de trois enfants, elle ne passe pas inaperçue avec sa pancarte : « Je suis tombée par terre, c’est la faute à Blanquer. Avec ça plus un rond, c’est la faute à Macron ». Elle explique à l’Union, qu’elle devrait perdre 600 €, si la réforme est adoptée : «  à 67 ans, je toucherai 1 700 €. C’est un manque de considération pour ceux qui ont travaillé et une pression sur l’avenir de nos enfants ».

0 comments on “Grève du 5 décembre : Résumé dans le Grand-Est

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :