National Politique

Grève du 5 décembre : Résumé en Auvergne-Rhône-Alpes

Plusieurs millions de salariés du public et du privé ont fait grève, ce jeudi, contre la réforme des retraites. Transports, Éducation nationale, hôpitaux, pompiers, policiers, avocats, éboueurs, énergie… La France a tourné au ralenti. Résumé de la journée en Auvergne-Rhône-Alpes.

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Lyon

C’est peut-être la ville la moins touchée par la grève des transports. Les perturbations ont été très limitées à Lyon. Le réseau intra-urbain a été quasiment saturé aux heures de pointe.

Entre 20 000 (préfecture) et 35 000 (CGT) manifestants dans les rues. 50 % des enseignants sont grévistes, selon le rectorat lyonnais. Quasiment 50 % dans le second, 34,5 % dans les lycées et 17,54 % dans les collèges. Le cortège est composé de Gilets jaunes, d’étudiants, de syndicalistes et de black blocs. La place Jean-Macé a été bouclée par la police aux alentours de 15 heures. Les forces de l’ordre avaient pour objectif de disperser les groupes formés en utilisant beaucoup de gaz lacrymogènes.

Clermont-Ferrand

La manifestation devait débuter à 10 heures. Elle a démarré avec 30 minutes de retard. Le cortège est parti de la Place du 1er Mai et doit se terminer à la préfecture. 30 000 personnes ont défilé selon les syndicats. 15 000 manifestants selon les services de l’État. Dans le cortège, Frédéric Bouchard, secrétaire départemental de FO, est présent. Au micro de La Montagne, il exprime sa colère : « La population de ce pays ne veut plus de cette politique (…) qu’ils dégagent avec leur politique ! (…) Nous on est du côté du Conseil National de la Résistance, je ne me pose même plus de question pour savoir dans quel camp est Macron et toute sa clique ! ». Gilets jaunes, gilets rouges, défilent ensemble. De nombreuses pancartes. Nous avons retenu celle-ci : « Hé ! Manu ! Arrête de baiser les vieux, contentes-toi de la tienne… »

Aurillac

Pour les organisateurs, c’est un « succès ». La manifestation a débuté à 10 heures à partir de la place des Carmes. Entre 2000 et 3000 personnes ont défilé depuis ce matin. Cela fait presque 10 ans qu’Aurillac n’avait accueilli autant de monde. En 2010, quasiment 4.500 personnes s’étaient rassemblées pour grogner contre la réforme des retraites du gouvernement Sarkozy.

Saint-Étienne

Près de 10 000 personnes ont manifesté, selon la police. 22 000 selon les syndicats. Le cortège a rassemblé beaucoup de retraités comme Carlos, venu de Boën-sur-Lignon. Il témoigne au micro d’Activ Radio : « Je suis retraité, et on a subi de plein pot la mise en place de la CSG, qui fait que les retraités ont perdu plus de25% de leur pouvoir d’achat des dernières années. » La Police Nationale s’est rassemblée devant le commissariat de Saint-Étienne.

Grenoble

La police attendait 6000 manifestants. C’est un constat exceptionnel, puisque la CGT revendique 30 000 participants. Les forces de l’ordre ont compté 12 500 personnes, soit 2 fois plus que leur prévision. Le défilé a débuté à 10 heures. Il était composé de plusieurs grands boulevards pour terminer au parc Paul Mistral vers 13 heures. La manifestation s’est déroulé dans le calme. Après 13 heures, et durant l’après-midi, la situation a été tendue. Des heurts entre jeunes et CRS ont éclaté.

0 comments on “Grève du 5 décembre : Résumé en Auvergne-Rhône-Alpes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :