Culture & Société International

L’histoire d’un prix Nobel reconnu comme gage de paix

Aujourd’hui, le Premier ministre Éthiopien Abiy Ahmed a reçu le prix Nobel de la Paix, après avoir fait la paix avec l’Érythrée. Ce prix est historique, beaucoup le veulent. Quelles sont les modalités ? Quelle est l’histoire de ce prix ?

©Prix Nobel de la Paix

Le Prix Nobel de la Paix est un des prix Nobel les plus jeunes de l’histoire. Il a été créé en 1901 par la Norvège après la mort du père des prix : Alfred Nobel. Avant géré par la Suède et la Norvège, en 1905, c’est réellement la Norvège qui prend la direction de la commission du prix Nobel de la Paix suite à la séparation de la couronne norvégienne suédoise.

Comme le voulait Alfred Nobel dans son testament, le prix ne récompense que les hommes qui ont agi dans le bien-fondé pour la paix, les droits de l’homme, l’aide humanitaire et la liberté. Selon les volontés testamentaires d’Alfred Nobel, le prix récompense « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ». Le prix lui-même peut être décerné à plusieurs personnes en même temps ou encore à une organisation qui lutte pour la paix. Cela fut le cas de nombreuses fois à partir de 1901.

L’origine des lauréats 

Les lauréats du prix Nobel étaient pour la plupart, entre 1901 et 1905, originaire du vieux continent. Mais au fil des années, le prix s’est élargi au monde entier et le dernier lauréat n’est entre autres que le Premier ministre de l’Éthiopie : Abiy Ahmed. Quelques fois, le prix permet d’attaquer certains gouvernements. En 1991, Aung San Suu Kyi reçoit le prix Nobel de la paix afin de récompenser le combat qu’elle mène en Birmanie contre son gouvernement et la politique ultraviolente contre le peuple Rohingya. C’est un véritable désaveu politique pour la Birmanie à ce moment-là, le jury international du prix le décernant à une opposante du régime.

Aung San Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la Paix en 1991 ©KHAM / AFP

Critiques et polémiques sur les lauréats

Pendant les 100 ans qui ont suivi la création du Prix Nobel de la Paix, beaucoup de critiques et polémiques ont pris racine. En 1906, beaucoup ont critiqué le choix de remettre le prix Nobel à Theodore Roosevelt, le 26ème président des États-Unis d’Amérique. Beaucoup le qualifiaient de militariste et peu voyaient ce qu’il semblait faire pour la paix. On peut aussi parler de la remise du prix au journaliste allemand Carl von Ossietzky qui se plaçait très largement contre le pouvoir en place en 1935 et qui était publiquement antinazi. Une nomination qui avait révolté beaucoup d’Allemands nazis.

Malgré les polémiques ou critiques, certains noms étaient largement acceptés comme Martin Luther King, Mère Thérésa ou encore Nelson Mandela. Un homme aurait dû recevoir le prix Nobel de la paix : Gandhi. Il est décédé avant sa remise. En hommage à sa mort en 1948, aucune remise du prix n’a été faite, ne pouvant pas décerner le prix à titre posthume.

0 comments on “L’histoire d’un prix Nobel reconnu comme gage de paix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :