Sport

Arsenal : la jeunesse dorée

En difficulté cette saison dans le championnat anglais, Arsenal peine à retrouver son niveau de jeu. Toujours en course en FA Cup après leur victoire face à Bournemouth le 27 janvier (2-1), les Gunners ont une nouvelle fois dû avoir recours à leurs jeunes joueurs pour s’imposer. Des pépites qui répondent présent dès qu’elles en ont l’occasion. Une lueur d’espoir du côté de Londres.

Arsène Wenger l’a rêvé, Unaï Emery l’a réalisé et Mikel Arteta est en train de le confirmer. Les « Baby Gunners » éblouissent le football anglais lorsqu’ils sont appelés à avoir du temps de jeu. À défaut de pouvoir compter sur ses cadres, trop irréguliers, le club londonien peut se rassurer avec l’éclosion de nombreux jeunes joueurs. Dans les dernières années d’Arsène Wenger, Arsenal a eu du mal à faire confirmer ses prodiges. Les échecs simultanés de Reine-Adélaïde ou encore Serge Gnabry, qui ont finalement explosé ailleurs, ont rendu un goût amer à la formation du club. Un fléau qui semble avoir disparu avec la génération 1999-2001.

Avec des prêts plus concluants et un temps de jeu plus conséquent, les « Baby Gunners » se sont affirmés et trustent même des places de titulaires. Reiss Nelson (20 ans) s’est forgé lors de son passage à Hoffenheim et représente, depuis son premier contrat professionnel, l’un des grands espoirs des artilleurs. Toujours en attaque, Eddie Nketiah (20 ans) revient tout juste de son prêt écourté à Leeds tant le joueur s’est montré talentueux sous Marcelo Bielsa. Bukayo Saka (18 ans) est lui devenu l’un des chouchous d’Emery puis d’Arteta qui l’a reculé au poste d’arrière gauche. Le milieu de terrain de formation s’est illustré en marquant son troisième but de la saison contre Bournemouth en FA Cup, et en servant parfaitement Nketiah pour le deuxième but.

Joe Willock (20 ans) avait lui scotché Anfield en octobre, avec une frappe puissante en dehors de la surface lors de l’élimination des Gunners en Carabao Cup face à Liverpool (5-5 puis 5-4 aux tirs au but). Des jeunes talents qui démontrent la qualité du centre de formation d’Arsenal, l’un des grands combats menés par Arsène Wenger lorsqu’il était sur le banc rouge et blanc.

Des paris gagnants au mercato

Si les jeunes formés au club sont en grande forme, le cas des recrues estivales est lui aussi une réussite depuis deux saisons. Avec un Mattéo Guendouzi surprenant durant la saison 2018-2019, Unaï Emery avait réalisé un magnifique coup sur le marché des transferts. Presque inconnu du grand public, l’ancien Lorientais s’est très bien intégré dans le vestiaire londonien. Le joueur formé au PSG fait aujourd’hui figure d’incontournable dans le milieu des Gunners.

Gabriel Martinelli après son rush de 70m conclu par un but contre Chelsea la semaine dernière
(Twitter : @Arsenal_France)

L’été dernier, le technicien espagnol est allé chercher au Brésil un jeune attaquant évoluant en troisième division brésilienne, Gabriel Martinelli. Dans un premier temps envisagé pour l’équipe réserve, le joueur de 18 ans est finalement promu en équipe première après de bonnes prestations estivales. Depuis, le numéro 35 d’Arsenal démontre tout son potentiel avec dix buts inscrits cette saison. Des performances amenants même Ronaldinho à le comparer à un certain Ronaldo dans le Mirror. Déjà appelé avec le Brésil U23, le natif de Guarulhos est aussi observé attentivement par la Squadra Azzura, lui qui possède également la nationalité italienne.

Avec des « Baby Gunners » en pleine confirmation et des jeunes recrues étincelantes, l’avenir d’Arsenal pourrait être radieux. Encore faut-il que le club parvienne à conserver cette jeunesse dorée qui ne demande qu’à exploser.

0 comments on “Arsenal : la jeunesse dorée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :