Culture & Société

Quand une cheffe parisienne cuisine « anti-gaspi »

Une fois par mois, Cécile Fourdrinoy organise des ateliers de cuisine 100 % récup. Avec elle tout se récupère et se transforme, rien ne se jette.

Dans la cuisine de la brasserie solidaire La Trockette dans le 11e arrondissement de Paris, des topinambours crépitent dans la poêle. Mais contrairement à la majorité des chefs, Cécile Fourdrinoy ne s’approvisionne pas sur les marchés ou à Rungis. Les trois cagettes de topinambours viennent des invendus récupérés la veille dans les supermarchés des alentours. Étant donné qu’il lui en reste quelques kilos, au menu ce soir de l’atelier de cuisine anti-gaspi : velouté de topinambours et pour le dessert gâteau au chocolat aux topinambours. Ce soir, quatre apprentis cuisiniers, seront sous les ordres de Cécile pour préparer ce dîner. L’assemblée, exclusivement féminine, se partage la préparation du dîner. Malgré leurs provenances, les produits sont cuisinés avec une attention toute particulière. « Ne remue pas trop ton chocolat, il est prêt » prévient Cécile. En effet, une douce et agréable odeur de chocolat se dégage de la casserole.

87042661_839941423144068_260070762377904128_n
La Trockette propose une fois par mois un atelier de cuisine zéro déchet ©LudivineCanard

Créativité, le maître mot de la cuisine zéro déchet

De nombreux ateliers ont été mis en place depuis septembre et ont lieu une fois par mois « On a de plus en plus de monde qui s’inscrivent à ces cours, c’est super », s’enthousiasme Cécile. Pour 15 euros par personne, les participants profitent des précieux conseils pour apprendre à utiliser les ingrédients dans leur intégralité et réduire au maximum leurs déchets alimentaires. Chaque année, les Français jettent en moyenne 20 kg de nourritures par personne, dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés. « Je veux sortir de mes plats surgelés Picard. Je fais déjà mon propre maquillage et je souhaiterais passer au zéro déchet dans ma cuisine », explique Sandrine, 29 ans, qui participe pour la première fois à un atelier de cuisine zéro déchet. Cet atelier est aussi un retour en enfance et aux fondamentaux. 

« Ça me rappelle la cuisine que faisait ma grand-mère avec les restes  » lance Christiane, une autre participante.

Même si elles ne se connaissent pas, l’alchimie se crée et une réelle complicité anime la cuisine.

image
Le velouté de topinambour et le gâteau chocolat topinambour en préparation. ©LudivineCanard

Après deux heures de préparation, personne ne pourrait deviner que les ingrédients utilisés viennent des invendus des supermarchés des alentours. La brasserie solidaire s’approvisionne dans trois points de collecte plusieurs fois par semaine. « On récupère principalement des fruits et légumes qui sont un peu abîmés, mais il y a toujours moyen de les transformer et d’en faire quelque chose. On fait aussi un complément pour les produits plus compliqués à trouver, comme les oeufs et le beurre » ajoute Cécile. Les secrets de la jeune femme sont : l’improvisation, l’adaptabilité et la créativité. C’est l’heure de la dégustation. C’est un franc succès pour le velouté mais l’avis sur le gâteau est quant à lui mitigé. 

L’atelier est également l’occasion de faire découvrir le fonctionnement de la brasserie. Chaque midi, la Trockette propose une entrée, un plat et un dessert pour 10 euros, également préparés avec des invendus. Une quarantaine de repas sont servis tous les jours par cinq bénévoles. Depuis son ouverture en octobre 2014, la brasserie a sauvé de la poubelle près de 5 tonnes d’aliments. 

0 comments on “Quand une cheffe parisienne cuisine « anti-gaspi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :