National

Confinement: les ventes de tabac ont augmenté de 30%

Le confinement a fait bondir la vente de tabac de 30%. La confédération des buralistes l’explique suite à la fermeture des frontières, due aux restrictions du gouvernement. Les consommateurs n’ont pourtant pas augmenté leur consommation suite au stress ou au travail, mais suite à la fermeture des frontières.

Les frontières sont fermées depuis les mesures prises par le gouvernement, mi-mars, pour endiguer l’épidémie du Covid-19. Les consommateurs ne peuvent plus se rendre aux tabacs frontaliers comme à Andorre, en Italie, ou en Belgique. La confédération nationale des buralistes nous justifie cette augmentation par la fermeture des frontières : « avec les frontières fermées, les buralistes frontaliers ont perdu leur clientèle. Les fumeurs vont donc dans les bureaux de ventes français. Les fumeurs ont d’ailleurs fait un stock de paquets de cigarettes. ». Il y a 80% des buralistes qui restent ouverts. La confédération remarque que les ventes ont doublé dans le Nord et dans l’Est, ces régions étant à la frontière belge, où le paquet est à 6,70 €.

Le prix du paquet de Marlboro Red est passé à 10 €. Pour un consommateur quotidien, cela devient un vrai budget. Certains décident donc de réduire leur consommation : « j’ai beaucoup diminué ma consommation, le prix me freine à acheter des paquets », pour Margaux*, lycéenne en première. Pour d’autres, le confinement accroît l’attirance au tabac, c’est le cas pour Laura : « depuis le confinement ma consommation de tabac a augmenté. Avant je fumais 2 à 5 cigarettes par jour. À l’heure actuelle je suis passée à 1 paquet par jour à cause du stress et du travail ».

La contrebande en plein essor

La fermeture des frontières développe le « marché parallèle ». Les cigarettes de contrebande connaissent un bon de 2 %, passant de 25 % à 27 % depuis le début du confinement. La contrefaçon est à prix réduit et vient des pays voisins. Un consommateur souhaitant rester anonyme nous explique pourquoi il n’achète pas, ou très peu, dans un bureau de tabac : « Je ne vais pas payer une cartouche à 90 € dans un tabac normal alors que je peux en avoir une à 60 € avec une bonne qualité de tabac. Mon vendeur fait les deux cartouches à 100 € c’est le prix d’une seule. Le tabac vient de Suisse. ». Un marché en pleine expansion, pour cause l’augmentation du prix du tabac.

Margaux* = nom modifié

0 comments on “Confinement: les ventes de tabac ont augmenté de 30%

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :