National

Agressions, manque de matériel : le personnel soignant en difficulté face au coronavirus

Depuis quelques jours, de nombreux médecins témoignent d’agressions et d’incivilités subies au quotidien. Ces incidents viennent perturber la vie des soignants déjà alourdie par les vols et le manque de matériel. Dans certains arrondissements de Paris, le harcèlement a conduit le personnel des hôpitaux à engager des agents pour protéger les employés.

La situation dans les hôpitaux est devenue cauchemardesque pour les médecins. Face au manque de matériel et d’effectifs, les soignants doivent traiter l’afflux constant de personnes testées positives au Covid-19. En région parisienne, les hôpitaux sont saturés et des transferts de patients vers les régions ou pays voisins sont effectués en attendant l’arrivée de nouveaux moyens matériels. Les conditions restent toutefois éprouvantes avec un personnel soignant affaibli et de plus en plus agressé.

Equipe médicale à l’Hôpital Bichat AP-HP Paris. Photo crédit : France 3

La peur comme principal facteur

Des vols de voiture aux agressions verbales en passant par les menaces et expulsions à domicile, les victimes sont à bout de forces. L’origine de ces agressions serait premièrement la peur qui, selon Michel Tori, adjoint au Syndicat Alliance Police, pousse certains individus à une réaction violente : « le risque d’être touché par l’épidémie fait que les gens agissent de manière déraisonnée », affirme-t-il.

Récemment dans la région Rhône-Alpes, un couple d’infirmiers a été expulsé de son domicile. Le propriétaire avait exigé dans une lettre écrite, le départ des deux conjoints, évoquant « le risque qu’ils font prendre à la communauté en côtoyant des gens contaminés ».

« Ces agressions restent le fait d’une minorité »

Céline Laville, syndicat à la Coordination Nationale Infirmière

Des « cas isolés »

En dépit de quelques personnes frustrées, d’autres profils sont également mis en cause. Dans le 10e arrondissement de Paris, à l’Hôpital Lariboisière, les soignants sont escortés par des agents de sécurité pour d’éviter les « prises à partie ». Toutefois, pour Céline Laville, syndicat à la Coordination Nationale Infirmière, ces incidents ne sont que des « cas isolés ». Elle témoigne : « les gens de mon entourage qui travaillent dans les hôpitaux n’ont pas de problème ». Le rapport des renseignements généraux confirme « qu’il n’y pas assez de cas en France pour dire que les médecins subissent une discrimination importante dans leurs lieux de travail, bien souvent il s’agit de cas à part ».

« La situation reste difficile mais on doit faire avec »

Quoi qu’il en soit, l’incertitude et la peur sont aussi présentes chez les soignants. C’est le cas d’Élise, infirmière à Montpellier. Travaillant avec des médecins, elle affirme être inquiète de ce qui pourrait lui arriver : « comme tous les médecins je ne suis pas convaincu que les masques qu’on nous donne soit suffisant pour nous protéger ». Élise connaît une amie, elle aussi soignante, victime d’un vol dans sa voiture. Les masques, gants et gels qu’elle possédait avaient été emportés.

Malgré toute la pression, certains ne se découragent pas, comme Lucille, médecin en réanimation à Paris. Les médecins se montrent compatissants envers les personnes instables et gardent leur sang-froid au stress véhiculé par l’ensemble des patients. Pour Lucille, « la situation reste difficile mais il faut faire avec ».

0 comments on “Agressions, manque de matériel : le personnel soignant en difficulté face au coronavirus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :