Culture & Société International

Le tatouage, une hostilité asiatique ?

Le tatouage est peu répandu en Asie. Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, le tatouage est entré dans les moeurs, mais ce n’est pas encore le cas pour le Japon ou la Corée du Sud.

On parle beaucoup des tatouages de style japonais, c’est même l’un des styles les plus répandu et demandé aux tatoueurs avec ses démons, ses geishas et ses dragons. Pourtant, ces tatouages ont une signification au pays du soleil levant qui peut être surprenante pour les occidentaux.

La signification des tatouages au Japon

Ce n’est pas interdit, mais les tatouages mettent mal à l’aise les Japonais. Sachez que si vous allez dans des onsen vous serez prié de sortir, voire, vous vous verrez refuser l’accès. Si vous portez des habits dévoilant des tatouages, vous serez mal vu par le Japonais moyen. Très peu de Japonais se font tatouer à cause de la signification dans ce pays.

Précédemment, les seules personnes tatouées dans ce pays étaient les membres de la mafia japonaise : les yakuzas. Aujourd’hui, cela évolue, mais reste mal perçu par les anciens. 

Plus un yakuza était tatoué, plus il était haut dans la hiérarchie de la mafia, donc plus il était dangereux. Petit conseil : si vous avez des tatouages, ne les dévoilez pas au Japon. Même si ce n’est pas illégal, rares sont ceux qui apprécient les tatouages, encore plus quand ce sont des dragons, des yōkai ou des geishas.

Yōkai (démon japonais), avoir ce genre tatouage pour un yakuza pouvait signifier beaucoup de choses, notamment les tueurs à gages.
Dragon japonais, ce genre de dragon a pour signification, la protection, la sagesse et la force. Un yakuza se fait souvent tatouer ce genre de symbole pour montrer qu’il est monté dans la hiérarchie en même temps que montre le nombre de tatouages sur sa peau.
Geisha, est une femme d’amusement et qui est là pour divertir les clients. Avoir une geisha sur la peau peut vouloir dire que vous gérez le business du divertissement de la nuit pour les yakuzas ou que vous faites partie de ce monde.

Les tatouages en Corée du Sud

Dans le pays où la chirurgie esthétique est la plus répandue, se faire tatouer est illégal. Les tatoueurs de profession sont très peu et prennent beaucoup de précautions pour leur rendez-vous. Fait comique, pour avoir l’autorisation de tatouer, il faut avoir en sa possession un diplôme de santé notamment celui pour la dermatologie sinon, c’est illégal.

Sans diplôme, les salons de tatouages sont considérés comme clandestins. Autre fait intéressant, même si les coréens n’aiment pas beaucoup cela et préfèrent se teindre les cheveux de toutes les couleurs, de plus en plus de stars de K-Pop se font tatouer : Jay Park, Jimin (BTS), Jungkook (BTS), Ravi (VIXX), G-Dragon (BigBang), BaekHo (Nu’est), SuHo (Exo), Kai (Exo et SuperM), Taeyong (NCT) ou encore Hwasa (Mamamoo). Ce sont des tatouages discrets ou bien souvent cachés par les vêtements.

La popularité des groupes, en particulier, celle des BTS, changera peut-être le regard des coréens sur le tatouage.

0 comments on “Le tatouage, une hostilité asiatique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :