International Sciences & Technologies

La méthode coréenne contre le COVID-19

Aujourd’hui, la Corée du Sud est le pays comptant le moins de morts liés au coronavirus. Leur méthode a convaincu le monde entier sur l’efficacité de ce dispositif.

La Corée du Sud était prête pour l’épidémie de COVID-19. Les autorités, se sachant proche géographiquement de la Chine, ont préparé plusieurs mesures en amont de l’arrivée du virus sur le territoire sud-coréen. Des mesures que les expatriés français comprennent, des expatriés qui se sentent plus en sécurité là-bas, que de rentrer en France.

La localisation des malades

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les autorités sud-coréennes localisent les personnes malades avec leur téléphone. Trois codes couleurs : vert, orange et rouge. Vert, pour ceux qui sont guéris ou non malades, orange pour ceux qui ont été en contact avec des malades et doivent rester chez eux. Rouge pour les malades confirmés et qui doivent rester impérativement chez eux.

Cette localisation est accessible à tout le monde. Les personnes ayant cet accès peuvent savoir si elles ont croisé une personne infectée ou pas. Plan de localisation choisi par la France avec les opérateurs de téléphone, il n’est pas encore mis en place et pourtant il est déjà décrié par certains.

Le port du masque obligatoire

Le port du masque est entré dans les moeurs de la Corée du Sud depuis longtemps. C’est un geste que les Coréens effectuent à partir du moment où ils sont malades. Ils les portent même l’hiver quand il fait froid.

Mais depuis le début de la pandémie, le port du masque est devenu obligatoire. L’avis mitigé de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) n’a pas empêché les 77 millions de Sud-coréens de porter le masque pour se protéger de l’extérieur.

« Maintenant je ne vois plus du tout le visage des Coréens, ou des gens dans la rue », explique Kara, une expatriée française à Séoul. « Mais ce n’est pas exceptionnel, durant l’hiver, il n’est pas rare de voir des Séouliens, porter des masques parce qu’ils sont malades. Ils ont une culture et un respect de l’autre qui est exceptionnel et que l’on n’a pas forcément en France ».

Des tests à foison

Les autorités ont organisé une campagne massive de tests. Suite au SRAS de 2003, le gouvernement a créé des tests et s’est préparé pour l’épidémie. Quand les premiers cas ont été diagnostiqués, toute la population a été invitée à se faire tester pour prévenir l’épidémie. Solution qui a prouvé que tester tout le monde pouvait freiner la maladie.

0 comments on “La méthode coréenne contre le COVID-19

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :