Culture & Société National Politique

Réouverture des écoles : un nouveau cauchemar pour les profs ?

Le président Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des écoles et des crèches lors de sa dernière allocution. Loin d’être une décision sans conséquences, cette mesure laisse enseignants, élèves et directeurs dubitatifs.

C’est désormais officiel. Le confinement sera prolongé jusqu’au 11 mai. Du moins pour certains. Lors de son allocution en direct, lundi 13 avril, le président de la République a annoncé la réouverture progressive des écoles, crèches, collèges et lycées. Une décision pour combattre l’inégalité sociale « dans les quartiers populaires » où « les enfants n’auraient pas accès au numérique et à la culture ».

Emmanuel Macron s’est voulu rassurant sur ce point concernant l’éducation, en évoquant la nécessité « d’organiser différemment le temps et l’espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire ». Une mesure qui suscite déjà l’inquiétude de certains syndicats de l’Éducation nationale. Lors de son discours, le président a d’ailleurs annoncé que l’enseignement supérieur ne reprendrait pas avant l’été.

Les professeurs désemparés

Le bac a été prévu en contrôle continu, ce qui laisse aux élèves, une année pratiquement dépourvue d’examens. On compte depuis le 16 mars, en raison de l’épidémie du coronavirus, près de 12,5 millions d’élèves et 2,6 millions d’étudiants qui suivent les cours à distance en raison de la fermeture des collèges, lycées et universités.

La décision de rouvrir les établissements scolaires a suscité l’indignation chez certains enseignants. Pour Grégoire Perra, professeur de philosophie en Alsace, il s’agit d’une véritable catastrophe : « les professeurs vont être contaminés, les parents aussi, il va y avoir une deuxième vague. C’est dramatique. » Une opinion qui est partagée par Yoann, professeur des écoles en Bretagne qui décrit l’idée d’une réouverture des écoles comme « désastreuse ». Pour lui, « aucun impératif pédagogique ne nécessitait une reprise en mai ». L’État se servirait des enseignants pour alléger le fardeau des familles qui travaillent : « Ils nous prennent pour une garderie, on va garder les enfants pendant que papa et maman vont travailler ».

Les syndicats en sueur…

Côté syndicat, la situation est au même point. Les membres de la SNES-FSU sont inquiets à l’idée d’une réouverture des écoles en mai. La secrétaire générale du SNUipp-FSU, Francette Popineau, raconte que cette décision n’est pas « sérieuse » puisque tous les lieux publics sont fermés à l’exception des écoles, qui restent un lieu où la transmission est importante. Selon elle, il y aurait un manque de précautions, « on a l’impression d’être sacrifié sur l’autel de l’économie », a-t-elle poursuivi.

Les mêmes remarques sont constatées chez Benoît Teste, secrétaire général de la FSU, première fédération syndicale de l’éducation. « Le plan de rentrée paraît encore flou » a-t- il annoncé hier soir sur RTL. Stéphane Crochet, secrétaire général au syndicat SE-Unsa ajoute que « les enseignants ne veulent pas être les victimes de ce rebond en étant en première ligne avec des enfants toute la journée qui peuvent être porteurs ». La crainte de l’opposition reste ainsi élevée.

Des élèves peu motivés

Pour finir, les élèves, qui sont tout autant concernés par les mesures annoncées que les professeurs, boudent à leur tour. Marta Bonucci, élève en seconde à Annecy se dit « découragée » par la reprise des cours alors que l’épidémie continue.

0 comments on “Réouverture des écoles : un nouveau cauchemar pour les profs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :