Culture & Société International Politique

Aux États-Unis, des Français vivent parfaitement leur confinement

La crise du coronavirus s’avère catastrophique pour les États-Unis qui détient désormais le record de malades et de décès dans le monde. Pourtant, des Français expatriés affirment que le confinement se passe bien.

Le chômage aux États-Unis a profondément augmenté ces dernières semaines. Le département du travail évoque que 22 millions de salariés ont perdu leur emploi en un mois. La semaine dernière, le taux de chômeurs avait enregistré 5,2 millions de salariés. Le pays compte désormais près de 38 664 décès et 732 197 cas. Plusieurs États sont en confinement, notamment la Virginie, le Michigan et le New Hamsphire. Pour l’instant, l’État le plus touché reste celui de New York avec 17 671 décès. Le président Donald Trump, qui minimise le virus, a appelé ses citoyens à la révolte anti-confinement. De nombreux conservateurs se sont rassemblés à travers le pays pour protester contre les « mesures excessives » du gouvernement.

Des habitants obéissants malgré tout

À New York, le confinement a été prolongé d’un mois, « jusqu’au 15 mai » d’après le gouverneur fédéral. Malgré les manifestations, de nombreux français respectent les règles du confinement et assurent qu’en général, les gens suivent le plan à la lettre. Pour Kévin Lamalle, blogueur, « le confinement se passe plutôt bien », dit-il. Le quartier de Brooklyn, où il vit, « n’est pas l’un des plus touchés, on voit assez peu de gens dans les rues même si on a l’impression que les gens ressortent un peu plus, ces derniers jours ». Dans cet État loudement affecté, les habitants se plient aux mesures sanitaires de la mairie. « Les règles sont : rester à la maison et sortir le moins possible », selon David Benoussan, expatrié à New York. « Le masque est obligatoire mais tu peux faire tes courses. En général, les habitants sont obéissants. Il y a comme partout des brebis. Tous les États ne sont pas en confinement. ». Installé depuis 8 ans, David ne pense pas que la vie normale reprendra dans un mois.

« Le confinement dépend des États, pas du gouvernement » 

Les sanctions et la justice varient entre les États. « Ici, le confinement dépend des gouverneurs des 50 États, pas du gouvernement », affirme Grégoire Tosser, responsable en ressources humaines, à Washington DC. « En Virginie par exemple, le confinement a été décrété jusqu’au 10 juin. Il y a un certain nombre de mesures d’interdiction mais peu de ses mesures font l’objet d’une sanction », poursuit-il, « À Arlington, là où je vis, ces mesures sont suivies et les rues désertes ».

La situation aux États-Unis détient un statut particulier du fait de son système politico-judiciaire. Le système fédéral empêche qu’une décision collective soit appliquée dans tout le pays. Plusieurs spécialistes comme Ian Shepherdson, chef économiste de Pantheon Macroeconomics estiment que la demande de chômage diminuera à partir de la semaine prochaine, peut-être à 3,5 millions de personnes. Donald Trump prévoit de « redresser l’Amérique » avec un plan de relance à 2 200 milliards de dollars dont une bonne partie versée en allocations chômage.

0 comments on “Aux États-Unis, des Français vivent parfaitement leur confinement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :