National Politique

François Asselineau accusé « de harcèlement et d’incompétence » dans son propre parti

La majorité des membres du parti de l’Union Populaire Républicaine (UPR) appellent leur chef à démissionner. Ils remettent en cause sa légitimité et l’accusent de harcèlement envers ses associés.

François Asselineau dans la tourmente

Le parti fondé il y a 13 ans par l’eurosceptique François Asselineau, se retrouve confronté à un scandale pour le moins surprenant. Après un faible score effectué aux élections présidentielles en 2017, le chef du parti est rejeté par ses propres collaborateurs. Il est accusé de harcèlement envers deux membres du conseil dont un attaché de presse. Dans une lettre révélée par Le Figaro, une majorité écrasante de 20 membres sur 28 ont fait vœux de destituer le président du parti le 18 avril.

Outre ses agissements « intolérables et déplorables », François Asselineau est aussi reproché pour son « piètre management »  et un comportement « comme bon nombre de responsables politiques ». Ces accusations ont été l’oeuvre d’une fuite selon Laure, attaché de presse de l’UPR, qui dit « que le conseil n’a pas l’intention d’en dire plus à ce sujet ».

Des « accusations totalement diffamatoires » 

Une accusation à laquelle Asselineau répond « avec un mélange de surprise, d’accablements et d’indignation », dans un long document de 5 pages. Le président se dit « consterné de voir que certains croient judicieux de vaciller l’édifice que nous avons construit […] sur la seule base sur l’instrumentalisation d’accusations totalement diffamatoires me mettant en cause ». François Asselineau promet d’attaquer « quiconque en fera l’écho »  et propose un bureau national exceptionnel le 11 mai.

Pour rappel, l’UPR ou l’Union Populaire Républicaine est un parti, plutôt catégorisé à droite, dont le programme et les doctrines politiques se rapprochent du souverainisme et de l’euroscepticisme conservateur. Fondé en 2007 par François Asselineau, il a pour objectif de sortir de l’Union européenne, de la zone euro et de l’OTAN. Candidat aux élections en 2017, le chef du parti attire 0,92% des voix, le plaçant ainsi loin derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Lors des élections européennes, le parti ne fait que 1,17% des suffrages et n’obtient aucun représentant au Parlement européen.

0 comments on “François Asselineau accusé « de harcèlement et d’incompétence » dans son propre parti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :