Culture & Société International Sport

Pourquoi vous devez regarder « The Last Dance », le documentaire sur Michael Jordan

Diffusé sur ESPN et disponible sur Netflix depuis le 20 avril, le documentaire « The Last Dance » dresse le portrait de la légende du basket Michael Jordan et revient sur sa dernière saison avec les Chicago Bulls (1997-1998).

Pour les amateurs du ballon orange, la légende Michael Jordan est aussi belle à voir sur les parquets qu’à l’écran. Dans un documentaire inédit, la star de la NBA des années 1990 revient sur sa carrière en dix épisodes, face caméra. Les quatre premiers ont déjà été diffusés, et la chaine sportive ESPN a rapporté que « Le nombre de téléspectateurs sur ces quatre premiers épisodes a atteint en moyenne 6 millions de téléspectateurs ». Ils étaient déjà plus de 6 millions de téléspectateurs pour le lancement de la série, le 20 avril, avec la diffusion des deux premiers épisodes ce jour-là.

Une carrière gargantuesque

« Je m’appelle Michael Jordan, j’ai joué pour les Chicago Bulls de 1984 à 1998 ». C’est bel et bien de cette façon-là que débute le documentaire. De quoi donner des frissons à ceux qui l’ont déjà vu jouer. Pour les autres, on vous retrace brièvement sa carrière. Si Larry Bird, Magic Johnson et Shaquille O’Neal sont toujours considérés aujourd’hui comme des légendes vivantes du basket, Michael Jordan est quant à lui l’équivalent de Dieu dans cette profession. Il a remporté cinq trophées de meilleur joueur de la saison, dix sélections dans l’équipe première des meilleurs joueurs de la ligue, neuf dans l’équipe première des meilleurs défenseurs de la ligue et quatorze apparitions lors des matchs des All-Star. Mais une légende se construit aussi sur le plan collectif : le numéro 23 des Bulls a remporté six titres de NBA avec la franchise (1991 à 1993, 1996 à 1998) et deux médailles d’or olympique avec les États-Unis en 1992 et 1996.

« The Last Dance », c’est l’occasion de se remémorer ses plus grands matchs et ses plus belles actions comme ses 63 points contre les Celtics en playoffs 1986 ou lorsqu’il donne le titre à North Carolina, son équipe universitaire en 1982, grâce à un shoot de dernière minute. Un documentaire qui fait prendre conscience au téléspectateur à quel point Michael Jordan a révolutionné son sport, que ce soit par ses dribbles déroutants, ses interceptions autoritaires, ses paniers millimétrés ou encore ses envolées spectaculaires pour aller claquer des dunks dont lui seul a le secret. Sans oublier, son sens du spectacle et son comportement de guerrier sur le terrain. La NBA d’aujourd’hui lui doit tout, ou presque. Pour le comprendre, une équipe de tournage a obtenu un accès quasi-total dans les coulisses de l’équipe des Chicago Bulls pendant la saison 1997-1998, la dernière de Michael Jordan.

Des archives exceptionnelles, un scénario hollywoodien

Le sport génère sa propre mythologie, et les scénaristes de « The Last Dance » l’ont parfaitement compris. Avec une bonne histoire, bien racontée et bien orchestrée, il est possible d’intéresser n’importe qui, y compris une personne qui ne serait initialement pas intéressée par le basket. Si les débuts sensationnels de Michael Jordan avec les Bulls démarrent en 1984, le documentaire s’attarde sur la saison 1997-1998, et plus globalement sur la manière dont l’équipe des Chicago Bulls est gérée à cette période-là. Il s’articule autour de ce dernier combat d’une équipe qui vient de faire rêver le monde en remportant à plusieurs reprises le titre de NBA sous l’impulsion de Michael Jordan.

Une dernière campagne dramatisée, avec une volonté d’insister sur la forte pression qui envahissait cette équipe, qui avait désormais tout à perdre. « The Last Dance » regroupe tous les éléments essentiels pour réussir un film ou une série. Des héros de l’ombre (Scottie Pippen, Dennis Rodman et Phil Jackson), des problèmes en interne (Jerry Krause), des adversités étouffantes (Les Celtics de Larry Bird, les Pistons d’Isaiah Thomas) et des anecdotes inconnues du grand public. Autrement dit, un scénario avec des personnages saisissants, des rebondissements et des scènes de joies, de tristesse, de fictions.

Pour ceux à qui le nom de Jordan n’évoque absolument rien, cette série de dix épisodes sera donc l’occasion pour vous de comprendre son histoire et celle de sa franchise, les Chicago Bulls. Pour les autres, voir Michael Jordan se livrer ainsi sur sa carrière est une chose inédite. À cette mise à nu du King, s’ajoutent des archives exceptionnelles qui rappelleront des souvenirs pour les plus passionnés.

0 comments on “Pourquoi vous devez regarder « The Last Dance », le documentaire sur Michael Jordan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :