National Politique

(L’édito du samedi) : départements rouges ou verts, certains rient jaunes

Un déconfinement géographique avec une carte remplie de départements rouges, jaunes et verts ? Si ton département est en vert, tu peux être déconfiné, si tu es en rouge, tu restes confiné.

En ville ou en campagne, chacun tente d’éviter la propagation du virus. Mais il y a, pour moi, une injustice face à ce déconfinement. En ville, on est « les uns sur les autres », on n’a pas de jardin, au mieux un minuscule balcon. En campagne, on a pour la plupart un jardin, au pire de la verdure à proximité. Le confinement n’est pas vécu de la même manière, ce n’est pas non plus le même niveau de bien-être au quotidien. 

Pas tous égaux face au déconfinement

Sur un principe d’égalité on déconfine pour tout le monde ou pour personne. Il est encore trop tôt à mon avis pour déconfiner, tout simplement. Même si le nombre de patients en réanimation baisse, en déconfinant, le gouvernement prend le risque d’une deuxième vague, peut-être plus importante que la première. Le personnel hospitalier est déjà à bout sur la première vague. Il sera achevé par la deuxième. 3878 patients se trouvent encore en réanimation dans les hôpitaux français d’après Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Prenons un exemple simple à Paris. Il y a environ 1 388 000 trajets quotidiens domicile-travail. Si Paris est en rouge et qu’on déconfine pour l’économie, on y voit un véritable paradoxe. L’Île-de-France est un pôle regroupant un nombre conséquent d’entreprises.

Le nombre d’habitants au mètre carré joue, certes, dans la propagation, mais l’État n’a-t-il pas promis des masques pour tout le monde le 11 mai ? Si le gouvernement tient sa promesse des masques pour tous, alors pourquoi y a-t’il encore des zones confinées le 11 mai et d’autres pas ?

Certes, en ville le nombre d’habitants au mètre carré est bien plus important qu’en campagne, mais sur un principe d’égalité on déconfine tout le monde ou personne.

Déjà coincé entre quatre murs, deux mois, c’est long. Mais si on suit le plan, on ne sera pas déconfiné avant un long moment. Si certains peuvent ressortir, le malaise sera amplifié chez ceux qui sont en appartement à tourner en rond.

1 comment on “(L’édito du samedi) : départements rouges ou verts, certains rient jaunes

  1. KERAUDREN

    Ah ! Enfin du bon sens.
    Merci pour cet article .
    Franchement ce que nous vivons est surréaliste avec aucun bon sens.
    Le deconfinement fait peur . C’est précité. Et parlons de la reprise de l ecole !!!!! Ce n est pas prioritaire actuellement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :