Culture & Société

La réouverture des librairies en demi-teinte

Après plus de deux mois de fermeture liée au confinement total de la population, les librairies ont rouvert leurs portes hier, pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs assidus.

« Cela fait plaisir de revoir nos clients, mais c’est tout de même un peu stressant » raconte Maria Defour, directrice de la librairie Forum à Saint-Étienne. Une phrase qui résume bien la situation. Les librairies, ayant fermé leurs portes suite à l’annonce du confinement, sont heureuses de pouvoir reprendre leur activité. Cela représente un redressement des finances, après un chiffre d’affaires nul pendant deux mois. Mais c’est aussi une joie de voir leurs clients fidèles revenir malgré la peur du virus. « Quand des clients nous disent qu’on est ce qui leur a le plus manqué pendant le confinement, ça fait plaisir », confie Maria.

La librairie était bondée, ce lundi, « c’était comme un petit samedi ». Les consignes de sécurité liées à la pandémie ont dû limiter le nombre d’entrées. À Forum, une librairie de presque 1000 mètres carrés, il a fallu enlever la surface occupée par les rayonnages. Elle ne peut donc pas accueillir plus de 50 personnes en même temps. Afin de faire respecter cette restriction, la librairie a mis en place des cartes qui sont obligatoires pour entrer. D’autres aménagements ont dû être faits afin de respecter la distanciation sociale des clients, comme une table qui sépare l’entrée de la sortie, habituellement les mêmes, des marquages au sol près des caisses et points d’information et un distributeur de gel pour les clients. Cependant, les masques et gants ne sont pas obligatoires : « On y a réfléchi mais ce n’était pas possible à cause de la pénurie » explique Maria. Ces derniers sont toutefois forts recommandés.

Un panier de cartes pour rentrer dans la librairie Forum – @CAQS

La sécurité est également assurée du côté du personnel. Il a été très difficile de trouver des masques, « deux entreprises nous ont fait faux bond, j’ai donc dû demander à une amie couturière de nous en fournir ». En plus des masques, les employés sont protégés par des écrans de protection sur les caisses et points d’information. Ils ont également à disposition du gel hydroalcoolique. Toutes ses protections ont été trouvées localement par la directrice.

Le respect des consignes, un travail constant

Il y a quand même un défi, celui de faire adopter à tous, des réflexes et habitudes. Les employés oublient quelques fois de désinfecter le téléphone après chaque appel. Une part minime des clients négligent même totalement les précautions à l’entrée, « il faut faire preuve de pédagogie avec ces gens-là ». Cependant la plupart des clients se sont montrés très compréhensifs dans cette atmosphère un peu spéciale.

Ce premier lundi de déconfinement a été une journée très éprouvante pour les libraires, heureux de revoir leurs clients fidèles mais aussi stressés car « il faut être toujours attentif au respect des consignes ». Maria espère avoir toujours autant de monde dans les prochains jours, malgré le stress que cela implique, afin de tourner la page du confinement.

0 comments on “La réouverture des librairies en demi-teinte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :