Culture & Société International

En Avant : Disney fait un flop

En Avant est sorti le 4 mars dernier au cinéma. Malgré sa publicité désastreuse, voire inexistante, de la part de Disney, il évoque des thèmes très chers aux studios Pixar et omniprésents dans leurs précédentes réalisations.

La sortie d’un nouveau film Pixar est toujours présentée comme un événement par les studios Disney. Ils ne manquent pas de monopoliser l’espace publicitaire, que ce soit à la télévision, sur des affiches ou sur Internet pour promouvoir un nouveau « classique d’animation » avant même sa sortie. Mais ce ne fût pas le cas pour En Avant. Bien sûr, il est arrivé à certains fans de voir des publicités ciblées sur Internet ou quelques bandes-annonces avant une vidéo YouTube. Cela n’égale toujours pas le potentiel médiatique du premier film original des studios Pixar depuis Coco, il y a 3 ans.

Ce manque de communication énorme et peu compréhensible a fortement impacté le box-office. En Avant n’a pu être projeté que deux semaines avant que la pandémie de COVID-19 oblige les cinémas à fermer leurs portes. Cependant, sur la même période de temps, Coco avait attiré deux fois plus qu’En Avant (609 438 pour En Avant contre 1 635 348 pour Coco).

Un vrai bon Pixar

Comment expliquer cet échec médiatique répercuté sur le box-office ? Certainement pas, de mon point de vue, par la qualité du film. En Avant, est un très bon Pixar, qui suit la recette pour nous faire pleurer, rire et rêver dans le même film. Il nous raconte l’histoire de deux frères qui souhaitent revoir leur père décédé pendant un jour. Ils vont pour cela devoir apprendre à utiliser la magie dans un monde où elle a été remplacée par la technologie. La quête qu’ils vont entreprendre fait souvent référence à des classiques de l’heroic fantasy comme Donjons et Dragons ou même Le Seigneur des Anneaux. Ces petites références ne manqueront pas de ravir les connaisseurs, tout en restant assez discrètes pour un public non-initié.

Les thèmes abordés sont ceux que Pixar affectionne, c’est-à-dire la famille et le passage à l’âge adulte. Il a aussi un rapport à la mort et au deuil caractéristique du studio. L’amour des deux frères est réellement touchant et rappellera leur situation aux fratries. Si le film est très émouvant, notamment sur les passages liés au père, il arrive à être drôle. En plus de toutes ces qualités internes au film, deux noms de stars hollywoodiennes trônent sur l’affiche américaine : Tom Holland et Chris Pratt dans les rôles principaux. Des noms qui auraient dû attirer l’attention ou au moins la curiosité des spectateurs. De l’émotion, de l’amour, des personnages attachants et un univers unique et beau visuellement, pourquoi le film n’est-il pas le succès qu’on pouvait attendre ?

Les raisons du flop

Le film a quelques défauts.  L’aspect de la double lecture (enfants et adultes) n’est pas autant exploité que dans les autres Pixar, ce qui le rend un peu moins intéressant pour un public adulte. Les thèmes sont abordés de manière trop superficielle pour y voir de réelles comparaisons qui pourraient plaire à ce public plus mature, en plus des blagues souvent trop téléphonées et enfantines. L’aspect visuel du film est également en décalage avec ce qu’a l’habitude de présenter Pixar. Le design des personnages et de l’univers est inédit et peut rebuter. Cela peut être lié à la démission de John Lasseter, animateur légendaire du studio, avant le début du développement du film.

Malgré ces défauts, En Avant ne méritait pas le véritable désert médiatique dont il a été victime. Les raisons officielles de ce manque de publicité n’ont pas été évoquées par Disney mais plusieurs théories peuvent être mises en avant. Le film sort quelques mois seulement après l’énorme carton et incroyable box-office qu’ont fait les suites de La Reine des Neiges et Toy Story. Les spectateurs sont, malheureusement pour les nouvelles idées, plus attirés par une suite d’un film bien connue que par un univers inédit. Pixar devait aussi diffuser un autre film en juin 2020, Soul, qui a bénéficié d’un peu plus de publicité. Disney a laissé tomber En Avant comme un cheveu sur la soupe en début d’année.

En plus de cela, le film sort en pleine crise du covid-19. Cette crise a d’abord fait peur aux spectateurs, qui ne voulaient pas risquer de se contaminer en allant dans les salles obscures. Puis, suite à plusieurs décisions gouvernementales à travers le monde, les cinémas ont été fermés définitivement. En France, cela n’a laissé à En Avant, que deux semaines pour essayer de convaincre le public. Pour pallier cette fermeture, Disney a décidé de mettre le film sur sa plateforme de streaming Disney + seulement un mois après sa sortie en salle et a donné son accord à des plateformes d’achat digital (telles que YouTube ou Google Play Store) pour vendre ou louer le film. Étant donné que les salles de cinéma ne savent pas quand elles rouvriront leurs portes, En Avant ne sait pas s’il reviendra à l’affiche. Dans les deux cas, essayez de le voir pour ressentir l’émotion d’un vrai bon Pixar.

0 comments on “En Avant : Disney fait un flop

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :