Sport

Haaland et Havertz … Les deux nouvelles pépites de la Bundesliga

Du haut de leur 19 ans et 20 ans, Erling Haaland et Kai Havertz ont déjà conquis le football allemand. Ces deux jeunes prodiges, aux statistiques qui font parler d’eux, sont désormais des éléments indispensables dans leurs clubs et sont destinés à un brillant avenir.

Le football allemand est connu pour être un championnat formateur. Erling Haaland et Kai Havertz n’ont pas dérogé à la règle. Nul ne sait comment se déroulera le mercato estival. Cependant, une chose est sûre. Ces deux prodiges feront partie des joueurs les plus courtisés. PSG, Real Madrid, Bayern ou encore Barcelone… Quelle seront leurs prochaines destinations ? En attendant, on vous propose un récapitulatif de leurs débuts en professionnel jusqu’à aujourd’hui. Vous allez rapidement comprendre pourquoi avons-nous à faire à deux monstres.

Erling Haaland, le prince norvégien

Erling Haaland fait ses débuts en 2015, sur les terrains de la 4ème division norvégienne en équipe réserve, avec le club de Bryne Fotballklubb en Norvège. À seulement 16 ans, il fait déjà forte impression en inscrivant 18 buts en 14 rencontres. En février 2017, il rejoint le Molde FK qui joue en D1 norvégienne. En 26 matchs, il inscrit 13 buts : un but tous les deux matchs en moyenne, lors de la première moitié de la saison. Cette année-là, il découvre l’Europa League avec le Molde FK et marque 4 buts lors des phases qualificatives.

Le passage au Red bull Salzbourg

C’est au RB Salzbourg que le joueur va poursuivre sa carrière et se faire ensuite remarquer par les grandes écuries européennes. Recruté par le club autrichien en janvier 2019, contre 10 millions d’euros, Haaland ne dispute que cinq matchs lors de la deuxième partie de la saison 2018/2019. Il gagne progressivement ses galons de titulaire, à l’aube de la saison 2019/2020. L’ascension est fulgurante, et là encore, les chiffres donnent le tournis.

Il démarre la saison par un triplé inscrit en coupe contre Parndorf. Lors des sept premières rencontres en championnat, il inscrit onze buts. Jusque-là, il fait totalement exploser les conteurs de son équipe. Pour ses débuts en Ligue des Champions lors de la phase de poule, il inscrit un triplé contre le KRC Genk (Belgique) en 45min. Suite à cette rencontre, il devient le troisième joueur le plus jeune de l’histoire à marquer trois buts dans un match en C1, à 19 ans et 58 jours, derrière Wayne Rooney (18 ans et 340 jours), et Raul (18 ans et 113 jours).

En décembre 2019, il est élu meilleur joueur de l’année en Autriche. Le prodige n’a pas tardé à confirmer les attentes placées en lui et affiche déjà des statistiques affolantes, dignes des plus grands.

Sa confirmation au Borussia Dortmund 

En décembre 2019, le Borussia Dortmund officialise l’arrivée pour quatre saisons d’Erling Haaland, meilleur buteur de la coupe du monde des U20 de 2019 avec la Norvège (17 buts et 4 passes décisives en 9 matchs avec un nonuplé symbolique contre le Honduras).

Lors de sa première rencontre sous le maillot du BVB, il rentre à la 56e minute. Trois minutes de jeu de jeu et il inscrit déjà un but. En vingt minutes il inscrit un triplé permettant à son club remporter la rencontre (5-3). Il est le huitième joueur (tout âge confondu) à inscrire un triplé lors de sa première apparition et le seul de toute l’histoire du tournoi à l’avoir fait en première période. Un vrai renard des surfaces, chirurgicale devant les cages. Il enchaine ensuite avec deux doublés, face à Cologne FC et l’Union Berlin. Il est alors à sept buts en trois matchs, à seulement 19 ans. C’est le premier joueur dans l’histoire du BVB à marquer sept buts en trois rencontres.

Des statistiques affolantes

Le 4 février; il fait monter ses statistiques à 8 buts avec le club en quatre matchs. Six jours après, il marque de nouveau un but contre le FC Francfort en championnat. Lors de la huitième finale aller de la ligue des champions, il brille en inscrivant un doublé face au Paris-Saint-Germain, permettant à son club de remporter le match 2-1 à domicile. À la fin de cette rencontre, il est élu homme du match, puis joueur de la semaine en LDC. À la fin du mois, il sera élu pour la deuxième fois en Allemagne, rookie of the month.

Le joueur enregistre 13 buts en 12 rencontres sous le maillot du Borussia Dortmund, avec 10 réalisations en neuf matchs de championnat, une en coupe d’Allemagne et deux en Ligue des Champions. Il est le deuxième plus jeune joueur à atteindre 10 buts en LDC, après Kylian Mbappé.

Kai Havertz, le prince allemand

Courtisé par tous les grands clubs européens (Real Madrid, Barcelone, Bayern Munich…), Kai Havertz est l’une des plus grandes promesses du championnat allemand. Le milieu offensif du Bayer Leverkusen est le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre le cap des 100 matches en Bundesliga.

Des débuts prometteurs

Née à Aix-la-Chapelle le 11 juin 1999, Kai Havertz joue pour Alemannia Mariadof jusqu’en 2009, avant de signer à Alemannia Aachen puis de rejoindre le Bayer 04 Leverkusen, l’année suivante. En équipes de jeunes, il confirme tous les espoirs placés en lui. En B-Juniors-Bundesliga, lors de la saison 2015-2016, l’allemand réalise une saison pleine, ce qui lui vaudra une prolongation de son contrat jeune. A l’époque, il devient le plus jeune joueur du club à faire son apparition en championnat. Lors de la saison 2016-2017, Kai Havertz est très sollicité par l’entraîneur du groupe professionnel, il dispute 24 matchs pour un total de 4 buts et de 6 passes décisives. Il marque son premier but en professionnel le 2 avril 2017 et remplace un certain Julian Brandt en tant que plus jeune joueur de l’histoire du club. Il est même désigné par les membres du club comme le joueur de la saison.

Un véritable magicien

Dans la continuité, il signe son premier contrat pro avec le Bayer 04 Leverkusen le 3 juillet 2017, jusqu’en 2022. En sélection nationale, il joue avec les jeunes depuis 2014. Etincelant en club, Kai Havertz voit ses performances lui ouvrir les portes de l’équipe A, le 9 septembre 2018. Il n’est pas sélectionné pour la Coupe du monde mais ne quittera plus l’équipe après. Joachim Löw voit en lui le futur de l’Allemagne. Depuis, le milieu offensif allemand, apprécié pour sa polyvalence et sa palette technique impressionnante s’affirme comme la pierre angulaire du système de Peter Bosz. 10, 9, 8 ou ailier, peu importe sa position sur le terrain, l’allemand d’1m89 sait se montrer décisif. La saison dernière, Kai Havertz s’est révélé aux yeux du monde entier, avec 17 buts et 4 passes décisives en 34 matchs. Il a d’ailleurs enregistré un record révélateur de sa précocité.

Il n’a cessé d’épater. Cette saison, il confirme encore. Son doublé lundi dernier contre le Werder Brême en est la preuve. Mais le prodige allemand aurait décidé de passer un cap en rejoignant un des géants européens dès la saison prochaine. Affaire à suivre, donc.  

0 comments on “Haaland et Havertz … Les deux nouvelles pépites de la Bundesliga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :