Sport

Liga Nos : 3 joueurs prometteurs à suivre au Portugal

La Liga Nos, championnat portugais, a repris ses droits depuis le mercredi 3 juin. Entre Porto, Benfica et le Sporting Lisbonne, la ligue regorge de stars mais aussi de jeunes pépites qui restent encore sous les radars, mais pour encore combien de temps ? Voici notre sélection.

La Liga Nos, comme les autres grands championnats européens, regorge de pépites encore plus talentueuses les unes que les autres. Trois d’entre elles ont particulièrement retenu notre attention.

1) Francisco Trincão

Il naît le 29 décembre 1999 à Viana do Castelo, dans le Nord du Portugal. Il rejoint les rangs du FC Porto dès ses dix ans. Tout ne va pas se passer comme prévu. « Je pense qu’il a mal vécu le changement de dimension entre le petit club de sa ville et le FC Porto. Les installations, la concurrence en interne, c’était très difficile pour lui … Il aimait jouer au football, mais il n’arrivait pas à se distinguer des autres. Il y avait d’autres gamins qui, à l’époque, avaient un rendement bien meilleur » se rappelle Humberto Costa, l’entraîneur des U10 de l’époque. Francisco Trincao décide de retourner dans son premier club. L’année suivante, il rejoint le SC Braga. Il devient une des plus grandes pépites du centre, jouant dès l’âge de 16 ans ses premières minutes avec la réserve. L’Europe va le découvrir à l’Euro U19. Trincao termine co-meilleur buteur (5 buts) et meilleur passeur (3 passes décisives) de la compétition. Il emmène ses coéquipiers vers la victoire, illuminant la finale face à l’Italie. La suite ne va pas être de tout repos. Le Portugais cire le banc lors des deux saisons suivantes. Il est victime d’une forte concurrence sur les ailes. Cette saison, Trincao s’est installé comme un titulaire régulier pour Braga, marquant 6 buts et adressant 4 passes décisives en Liga Nos. Le Barça ne manque pas cette opportunité et va l’acheter pour 31 millions d’euros. Son coéquipier et ancien joueur de Barcelone, Abel Ruiz, a décrit son style de jeu pour Mundo Deportivo : « Je dirais que Trincao ressemble à Messi, mais vous ne pouvez pas comparer n’importe qui à Leo. Il est l’ailier gauche typique qui a un bon dribble, quelqu’un qui est qualifié. S’il joue à droite, il rentre et frappe avec sa gauche. À gauche, il déborde et marque de nombreux buts « . Nous nous attendons donc à ce que l’ailier continue sur cette lancée.

2) Florentino Luis

Florentino Luis est né à Benguela, en Angola. Il grandit à Lisbonne et commence le football là-bas. Le Portugais rejoint le club de futsal GR Tercena. À 10 ans, le Benfica le recrute. L’ex-directeur de leur centre de formation, Jao Travalho, se souvient : « il a mis du temps avant de prendre la maturité nécessaire pour s’imposer. Sur ses premières années, ce n’était pas un joueur avec un super rendement, mais il a eu un déclic, et c’est à partir de ce moment-là qu’on s’est rendu compte de son immense potentiel ». À 17 ans, il intègre la réserve du Benfica Lisbonne. Les recruteurs vont le remarquer lors de l’Euro u17 puis l’Euro u19, tous deux gagner par le Portugal. Il porte le brassard de capitaine en demi-finale de cette compétition, face à l’Ukraine. Bruno Large, l’entraîneur du Benfica, décide de le convoquer en équipe première lors du match face au CD National. Il devient titulaire en Europa League face à Galatasaray et ne quitte plus le onze de départ jusqu’à la fin de saison. Florentino Luis impressionne les observateurs grâce à sa capacité à récupérer des ballons et à défendre proprement d’un côté du terrain. De l’autre, sa vision du jeu et sa qualité de passe en font une arme redoutable. Cette saison, avec la perte de Jao Felix, l’entraîneur a décidé de le reléguer sur le banc, privilégiant un profil plus créatif avec Adel Taarabt. L’arrivée de Julian Weigl au mercato d’hiver ne va pas l’aider à regagner du temps de jeu. Florentino Luis aura t-il l’occasion de démontrer tout son talent avec toute cette concurrence ?

3) Nehuen Perez

L’Argentin de 19 ans a eu une grande responsabilité dans la victoire de son équipe de Famalicão face au FC Porto hier soir. Il a réussi à contenir les attaques de Marega et Soares. Une qualité qu’il a apprise au futsal, au club de sa ville natale, le Club Social y Deportivo Quinta de los Pibes. D’abord attaquant, puis milieu de terrain, il va passer défenseur central lors de son arrivée chez les Argentinos Juniors. Il ne va plus quitter ce poste. Titulaire dans toutes les sélections nationales de jeunes, il va connaitre l’échec de l’Argentine lors de la Sudamericana 2017. Rafa la Casa, journaliste à l’Independiente, le décrit ainsi : « il a montré qu’il se distinguait par son aisance balle au pied et dans le jeu aérien, bien qu’il ait été difficile pour lui de gagner des duels dans la zone rivale« . Capitaine de la sélection argentine u20, il dispute trois matchs avec son équipe avant d’être transféré à l’Atletico Madrid pour 2,5 millions d’euros.

Cette saison, il est prêté au FC Famalicao où il enchaine les matchs, dont quelques prestations de haute volée, comme celle face à Guimarães ou le Sporting. Il veut suivre les traces de son compatriote Nicolas Otamendi, ou celles de Diego Godin. Il en a toutes les qualités pour.

Photo : Twitter SC Braga

0 comments on “Liga Nos : 3 joueurs prometteurs à suivre au Portugal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :