Élections Municicaqs 2020 Politique

(Municicaqs #1) – Saint-Denis, terre de fusion

Il y a plus de deux mois, nous quittions Ericka Bareigts, Didier Robert et Nassimah Dindar, les trois candidats qualifiés au second tour des municipales de Saint-Denis (Île de la Réunion). Le temps a passé, et nous voilà à quelques semaines des urnes du second tour. Candidats encore en liste et candidats déchus, alliance nouvelle et enjeux majeurs, tout ce qu’il faut savoir avant de se rendre aux bureaux de vote le 28 juin prochain.

La date du 28 juin 2020 est tombée​. ​Date du second tour des municipales, jusqu’à présent en ‘“stand-by” à cause du Covid-19. Il est temps désormais de se replonger dans l’actualité politique de sa ville, entre candidats encore en liste et candidats éliminés, programmes et promesses.

Les candidats à retrouver au second tour

À Saint-Denis, capitale de La Réunion, en plus du taux d’abstentions terriblement élevé (59.46%), c’est Ericka Bareigts qui a marqué les esprits. Avec 42,7% des voix, la candidate députée socialiste, qui reprend le flambeau de Gilbert Annette – maire actuel de la capitale -, s’impose et prend la tête des municipales. Son programme reposant sur la solidarité, la durabilité et la jeunesse a su conquérir les votes des Dionysiens.

Didier Robert, le président du conseil régional de La Réunion, s’accapare la seconde place avec 24,9% des voix. Le candidat se présentant comme “​le libérateur de Saint-Denis​” promettant “​d’apaiser la misère​” ne s’avoue pas pour autant vaincu. “​Le vent du changement souffle incontestablement sur Saint-Denis”, ​affirme-t-il à la suite des résultats de ce premier tour.

À leurs côtés se tient Nassimah Dindar, sénatrice UDI soutenue par LREM, avec 13% de voix recueillies. Son programme centré sur la lutte contre la pauvreté et sur l’aménagement d’une ville sécurisée et propre n’a pas réussi à la faire arriver en tête. La place de troisième lui revient donc à la fin de ce premier tour.

undefined

Les candidats éliminés au premier tour

Vanessa Payet, bien que populaire avec son programme faisant de la sécurité, de l’éducation, et des transports, une priorité, n’arrive pas à se hisser au deuxième tour et est éliminé avec 7,5% de voix.

Alain Armand n’a lui pas réussi à se démarquer. Malgré ses nombreuses apparitions publiques, le candidat n’a pas réussi à atteindre la barre des 4%, avec 3,9% des voix.

La candidate Autre écolo Yvette Duchemann, le candidat RN Sonny Welmant, et la candidate GJ Magaly Onesio se suivent dans le classement, avoisinant les 2% de voix.

En fin de classement, nous retrouvons les candidats Rémy Massain et Eric Beeharry, avec respectivement 0,54% et 0,20% des voix.

Une alliance naissante

La triangulaire Erika Bareigts, Didier Robert et Nassimah Dindar prend une tout autre forme lorsque, le 1e juin dernier, les deux candidates encore en liste annoncent leur alliance.

“​Nous avons voulu trouver cet équilibre pour nos électeurs, nous sommes tombées d’accord et nous avons décidé ensemble de fusionner nos listes et faire une seule et même liste pour le second tour​”, a annoncé Ericka Bareigts, candidate en tête.

Bien que Nassimah Dindar soit en position non éligible sur cette nouvelle liste de rassemblement pour les municipales​, en 55e et dernière position, ce sont de nombreux points de convergences entre les deux candidates qui ont donné naissance à cette alliance. On retient notamment leur lutte commune contre la pauvreté, ou encore la priorité à l’écologie.

Une alliance contre Didier Robert, qui ne manque plus qu’à faire ses preuves le 28 juin prochain.

Des enjeux non négligeables

Ces municipales arrivent en temps de crises, où enjeux sociaux, économiques et politiques pèsent plus que jamais dans la balance des votes.

Transport, jeunesse, participation citoyenne, écologie, pauvreté… autant de problématique qui reviennent et que ne demandent qu’à être traité.

Rendez-vous le 28 juin prochain aux urnes afin de décider qui des trois finalistes redorera la ville de Saint-Denis.

4 comments on “(Municicaqs #1) – Saint-Denis, terre de fusion

  1. Ping : (Municicaqs #13) – Toulouse, match serré dans la capitale du rugby

  2. Ping : (Municicaqs #8) – Bordeaux, pas de quadrangulaire au second tour

  3. Ping : (MuniciCAQS #4) Élections municipales au Havre : Edouard Philippe en danger face à l’ascension de la gauche ?

  4. Ping : (Muncicaqs #3) – Nîmes, le maire sortant favori et une alliance inédite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :