Sport

Gareth Bale : la descente aux enfers

Sur le déclin depuis de nombreux mois, le joueur du Real Madrid serait, selon plusieurs rumeurs, sur les tablettes d’équipes en MLS et en ligue chinoise. Transféré pour environ 101 millions d’euros en 2013, son transfert était, à l’époque, le plus cher de l’histoire du foot. À l’heure actuelle, nombreuses sont les interrogations concernant son avenir.

Gareth Bale est très médiatisé ces derniers temps. Le joueur fait plus parler de lui hors terrain qu’autre chose. Cette saison, il a inscrit 3 buts en 18 rencontres. Ses résultats rendent sa situation plus que compromise. Etant donné des prestations salariales très élevées, les dirigeants madrilènes sont dans l’obligation de le conserver malgré une forte volonté de s’en séparer. En raison de la crise économique causée par la pandémie de Covid-19, le club ne poussera aucun joueur à quitter ses rangs, ce qui laisse le temps à Gareth Bale de souffler et de rester au club jusqu’à l’expiration de son contrat en juin 2022, comme souhaité par le Gallois.

« Il a un mode de vie très agréable » déclare son agent Jonathan Bennett à la BBC, « je ne vois pas pourquoi il ne terminerait pas sa carrière à Madrid. Revenir jouer en Premier League serait incroyable, une grande chose. Mais je ne pense pas qu’il veuille le faire pour le moment. Il est très heureux de jouer au Real ».

Là où tout a basculé

Le joueur gallois qui aura 31 ans le 16 juillet n’a pas été transféré dans l’un des meilleurs clubs au monde par hasard. Arrivé à Southampton en 2005, il dispute son premier match le 17 avril 2006 avec le club anglais, alors âgé de 16 ans et neuf mois, le défenseur gauche de formation devient le deuxième plus jeune joueur à évoluer en équipe première derrière Théo Walcott (16 ans et 143 jours). Très talentueux, les Spurs de Tottenham font des pieds et des mains pour s’arracher le jeune de Southampton. En 2007, il rejoint le club de Londres pour un transfert évalué à 10 millions de livre.

« Je voulais réellement jouer en Premiership. C’était très important pour moi et c’est une fantastique opportunité. Je suis très excité de venir jouer dans un aussi grand club que les Spurs » explique l’intéressé.

Alors que l’équipe se trouve en deuxième division anglaise, il est titulaire dès le début de la saison mais les résultats décevants s’enchainent et une blessure au pied droit clôture un début de saison en dents de scie. Remis sur pied, ses performances lui permettront de figurer parmi les meilleurs joueurs de Premier League de la saison 2009-2010. C’est à partir de ses résultats que l’entraineur Harry Redknapp décide de lui donner un rôle plus offensif, le joueur change de poste et passe de latéral gauche et à ailier gauche, coaching gagnant car la saison suivante, il est l’un des principaux artisans de la qualification de son équipe pour la Ligue des Champions 2010. De 2007 à 2013, Gareth Bale aura reçu plusieurs récompenses, comme le titre de meilleur joueur de Premier League en 2011 et apparaît dans l’équipe de l’année de l’UEFA la même année. Seul, il poussera son équipe à réussir de très belle performance et terminera sa dernière saison avec 26 buts toutes compétitions confondues dont 21 en championnat. Les récompenses de meilleurs joueurs de la saison et meilleur jeune joueur de la saison 2012-2013 symboliseront un passage flamboyant de l’ailier chez les Spurs.

Transfert le plus cher de l’histoire

Le 1er septembre 2013, Gareth Bale signe un contrat de six ans avec le géant Real Madrid pour une somme astronomique de 101 millions d’euros, c’est le transfert le plus cher de l’histoire du football. Dès le premier match, il inscrit son tout premier but contre Villarreal et démontre des qualités physiques et techniques impressionnantes. En l’absence de Cristiano Ronaldo, il brille et pousse vers l’avant le club madrilène. Carlos Ancelotti annonce alors que son intégration est terminée, même si les fans l’avaient déjà remarqué par ses performances. En remportant la Copa Del Rey en 2013, il démontre des qualités athlétiques impressionnantes grâces à des sprints explosifs décourageant souvent les défenseurs, il deviendra d’ailleurs le joueur le plus rapide en atteignant 36,9 km/h en plein match en septembre 2017.

Avec de telles performances, la Ligue des champions est pour lui le moyen de prouver au monde entier que c’est un grand joueur. Et on peut dire qu’il apprécie les finales. En 2014, il inscrit un but contre l’Atlético Madrid. En 2016 contre le même adversaire, il délivre une passe décisive et inscrit son tir au but. La saison suivante, les choses se compliquent, Gareth Bale enchainent les blessures et sera éloigné des terrains pendant plusieurs mois. Les critiques commencent à peser sur le joueur qui subit la fine marge d’erreur que les supporteurs de la « Casa Blanca » laissent à ses joueurs. En 2018, il va faire taire les critiques en réalisant une des plus grosses finales de sa carrière. Lors de cette rencontre contre Liverpool, il rentre en cours de jeu peu après la mi-temps et inscrit un doublé qui scelle le destin du match. D’abord, avec un retourné acrobatique puis d’une frappe à longue distance mal réceptionnée par le gardien Loris Karius. Pour conclure cette soirée, il sera élu homme du match. Depuis, il n’a joué que très peu de matchs et ses prestations ne sont plus celles d’avant, on espère cependant qu’il aura l’occasion de montrer qu’il peut encore jouer au foot au plus haut niveau.

(Crédit photo mise en avant/ Gareth Bale/Anish Morarji) 

0 comments on “Gareth Bale : la descente aux enfers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :